7 ARstrEEtS

© Florence Dissler

Quand le street art réunionnais sort des murs ! Cheminement(s) a regroupé quelques grands artistes de ce mouvement autour d’une exposition : ” 7 ARstrEEtS ” qui était visible à Lespas de Saint-Paul, jusqu’au 5 décembre 2017. Vous l’avez manqué  ? Pas de souci voici la rétrospective, avec la présentation de ces street artistes qui animent les rues de l’île.

Abeilone

Avez-vous déjà reconnu ces œuvres, ces personnages à corps humain et à tête d’animal, notamment le panda mais pas que ! Il s’agit d’Abeilone, peintre et grapheur réunionnais, qui rayonne aujourd’hui sur la scène internationale. Il étudie les “contes modernes et légendes urbaines ” , et nous les retranscrits avec ses portraits remarquables. L’artiste sonde les mentalités actuelles, axées sur l’individualisme et le paraître.

Crab

” Le processus de création pour Crab consiste en un transfert d’énergie. C’est là le cœur de sa démarche, et sous cet angle qu’il perçoit l’univers dans lequel il évolue et les personnes qu’il rencontre et côtoie. Son processus de création se base ainsi sur ces énergies qu’il cherche à travailler, retranscrire et mettre en forme. L’acte de création est lui-même dynamique. Les oeuvres – en partie réalisées à la rouille sur métal – dégagent du mouvement “.

© Florence Dissler

Dey

” Fondatrice de l’association MKO (Meufs Ki Osent). Adhérente du collectif Impose ton style,  Dey est une artiste engagée, sur des thèmes liés à la culture et à l’éducation, la solidarité féminine, la mémoire de ses ancêtres ou encore la culture hip hop. La déconstruction de lettres éclatées, colorées et dynamiques caractérisent son style. Le figuratif et l’illustration l’intéressent également, notamment les personnages de dessins animés ou qui lui rappellent son enfance. ”

Floe

” Graphiste de formation, Floe rencontre le graff et joint dans ses dessins sens du détail et spontanéité du premier trait. La figure féminine peuple son univers : pépettes puissantes, généreuses, aux facettes multiples, à la fois fragiles et fortes, disgracieuses et sexy, farouches et provocantes, gaies et torturées… On les croise souvent dans des espaces trop étroits, à l’image des femmes d’aujourd’hui, tour à tour mère, soeur, business-woman, femme fatale ou madame tout le monde mais toujours héroïques et tentant de s’adapter à leur environnement. ”

L’1DI1

” Peuplé de personnages imaginaires, de vies organiques d’un genre nouveau et de peuplades re-conquérantes, son travail est ancré dans une démarche plastique. Il la qualifie de figuratif-abstrait- se nourrit d’imagerie collective, de rencontres et de récits chamaniques, de textes ou d’icones quasi sacrées. Son travail au pochoir s’articule ainsi autour de l’universalité et l’intemporalité de certaines pensées, quelques soient les peuples ou les époques. Un ressenti d’amérindianisme qui l’inspire et qui l’aspire. ”

© Florence Dissler

Lou Capush

” De nombreux voyages, rencontres et expérimentations amènent l’artiste à préciser sa vision de la représentation de l’oeuvre : dans la rue elle est accessible à tous. Autour de fresques urbaines, collages, éditions ou carnets de voyages, toiles et dessins sur papiers ; les principes de permaculture, le travail de John Olsen ou les actions de Pierre Rabhi font écho. L’utilisation de matériaux naturels devient pour elle une priorité. L’artiste souhaite ainsi interroger sur la position de l’humanité dans l’environnement. ”

Mégot

” Mégot travaille la ligne, les courbes et organise ses oeuvres par des formes géométriques où les couleurs s’entrechoquent, se fuient, se rencontrent pour donner vie à un chaos contrôlé, comme pour laisser deviner une formule à décrypter. Après un long travail de recherche sur les ornements et habillages, il a opté pour des motifs universels (formes géométriques parfois naïves) voulant à tout prix investir l’espace tout en le respectant, et en laissant une place prépondérante à la multiculturalité. ”

Florence Dissler

PARTAGEZ AVEC VOS AMISShare on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Laisser un commentaire